Actualité

1 Mar

La kinésithérapie dans la rééducation sportive : Lindsey Vonn et son miracle

La skieuse alpine nord-américaine Lindsey Caroline Vonn célébrait la semaine dernière sa médaille de bronze en modalité descente aux Jeux olympiques de PyeongChang. Bien qu’elle ait déjà gagné l’or à quatre reprises, cette médaille cache une histoire incroyable de dépassement de soi-même, où la kinésithérapie a joué un rôle clé : à peine un an auparavant, elle ne pouvait même pas bouger la main.

Lindsey Vonn, âgée de 33 ans, a été victime d’un terrible accident dans le Colorado aux États-Unis. Son bras droit a été fracturé et le nerf a été touché. Vonn, qui avait déjà subi de graves blessures par le passé, a eu immédiatement recours à sa kinésithérapeute Lindsay Winninger qui a dû la soumettre à un processus de rééducation en commençant par des exercices basiques : d’abord le poignet puis les doigts de la main…

Chaque petit pas était important : en un premier temps, Lindsey a pu plier les doigts, elle a ensuite réussi à étendre la main, puis elle s’est mise à lever les premiers poids et à réaliser les premiers mouvements de rotation. Vonn a dû réapprendre à faire tous les gestes quotidiens.

Peu à peu, après plus de 300 heures de séances de kinésithérapie, Vonn s’est rétablie et a pu participer aux Jeux olympiques de PyeongChang, où elle a même remporté une médaille. Après la compétition, elle déclarait : « Je voulais gagner pour mon grand-père mais je me contente du podium, ce sera là ma dernière descente ».

La rééducation des sportifs de haut niveau est un des créneaux professionnels qu’offre le Diplôme de Kinésithérapie de l’École Universitaire de la Santé et du Sport (EUSES-URV). Des succès comme celui de Lindsey Vonn nous aident à apprécier l’importance considérable du travail développé par le kinésithérapeute, capable de retourner une situation totalement défavorable en un an à peine.